28 mai 2007

Sarkozy : Dérive droite nationale confirmée !

Avant les élections présidentielles, les craintes d'une dérive vers l'extrême droite étaient nombreuses. Premiers signes avant même le second tour des législatives.Au moins trois candidats du Mouvement Pour la France de Philippe de Villiers auront le droit de se présenter sous l'étiquette "la majorité présidentielle".   En Vendée, un accord électoral a été conclu avec Sarkozy. Les deux députés villiéristes sortants - Véronique Besse et Joël Sarlot - se représenteront avec le label de la « majorité ... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2007

EADS : de nouvelles promesses non tenues !

Lors de la campagne Nicolas Sarkozy avait pris position sur le dossier avec deux engagements et un commentaires. Quelques semaines après , il trahit sa parole et revoit ses ambitions à la baisse et ce sont les salariés qui en font les frais ! En revanche, sur les promesses aux plus riches, tout va bien. Sarkozy, le président de tous les français, surtout des plus riches.Retour sur la campagne. Pour ne pas être en reste par rapport aux deux autres candidats pouvant prétendre au second tour, Nicolas Sarkozy fait lui aussi le détour par... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 16:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2007

Contrôle des medias : un nouveau pas est franchis !

Après la censure de l'article du JDD, l'annonce depuis l'Elysée de la nomination de Laurent Solly, directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy, à la direction générale de TF1 confirme les craintes de contrôle sur l'information. Cela nous rappelle l'époque de l'ORTF, 25 ans de progrès anéantis. Analyse des derniers événements. L'arrivée de Laurent Solly est déjà un signe de remise en cause de l'indépendance de TF1. Que ce soit Franck Louvrier, directeur de la cellule de communcation du nouveau Président et ancien conseiller... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 13:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2007

Ministère de l’immigration, l’intégration et de l’identité nationale : Un amalgame inacceptable !

Nous avions secrètement espérait qu’une fois élu, Nicolas Sarkozy mettrait de côté les propositions qui visaient à ramener les électeurs du Front National vers la droite républicaine et que, contrairement à nos craintes, ce n’était pas une parti de la droite républicaine qui s’était ralliée à la droite nationale. Hé bien nos craintes étaient justifiées !Cette proposition qui a fait tant de bruit est l’une des premières à être mis en œuvre. Cette mesure avait levée l’indignation non seulement chez les gens de gauche, les... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 22:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2007

Ouverture, Bayrou ou Sarkozy ?

Pour que l'ouverture se transforme en réalité après les législatives il faut éviter de donner un chèque en blanc à Nicolas Sarkozy et mettre en avant le seul vrai candidat qui ai défendu la pluralité : François Bayrou.L’ouverture est une attente forte des français qui pensent que l’opposition systématique appauvrit la France. Bayrou l’a compris et essaye de faire avancer le pluralisme. Nicolas Sarkozy aussi et il en a fait une arme médiatique. François Fillon l’a clairement rappelé sur TF1 : "On a un président qui a une... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 22:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2007

Discours et actes

Comme souvent chez Nicolas Sarkozy, il existe une disjonction entre le discours et les actes. Analyse d'Alain Finkielkraut, philosophe (Le Monde, édition du 11.05.07).On ne peut pas se réclamer du général de Gaulle et se comporter comme Silvio Berlusconi. On ne peut pas en appeler à Michelet, à Péguy, à Malraux et barboter dans le mauvais goût d'une quelconque célébrité de la jet-set ou du show-biz. On ne peut pas prononcer des odes à l'Etat impartial et inaugurer son mandat en acceptant les très dispendieuses faveurs d'un magnat ... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 22:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mai 2007

Victoire massive, légitimité fragile !

La victoire de Sarkozy est massive. De ce résultat le candidat considère qu’il a une légitimité forte pour conduire sa politique. Or cette victoire massive est entachée d’une ambiguïté congénitale qui rend la légitimité du Président discutable. A vouloir gagner Nicolas Sarkozy a perdu la légitimité !   L’analyse de la campagne nous donne, à minima, deux visages fort différents du Président. Le projet du candidat est d’inspiration libéral et réformateur quand le discours est empreint d’un bonapartisme... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 22:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2007

Censure, premiers signaux

Cécilia Sarkozy n'a pas voté... scoop censuré du JDD selon les informations de Rue89, le scoop aurait été retiré sur intervention de Lagardère, propriétaire du groupe du JDD. Samedi matin, l'article est donc mis au "menu" du journal du lendemain... Mais samedi après-midi, tout s'emballe. Jacques Espérandieu demande aux journalistes d'appeler la nouvelle "première dame" avant de publier le scoop. "Une façon de tuer l'info...", commente-on amèrement dans les couloirs du JDD. Sans surprise, Cécilia... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 22:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2007

Impartialité de l’état déjà mis à mal !

Les premières heures après l’élection confirme les craintes d’avant élection : Nicolas Sarkozy piétine l’impartialité de l’état. Comme une majorité de français je ne suis pas choqué par sa fête au Fouquet’s et ses vacances de Nicolas Sarkozy. Je trouve que c’est de mauvais goût et pas en accord avec son discours ; mais, si Nicolas Sarkozy est Show-off c’est son problème, s’il aime le mauvais goût comme Berlusconi c’est son choix. Là où je commence à avoir des interrogations c’est sur qui est derrière ces... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 22:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2007

Drôle de victoire, Drôle de défaite !

Alors que l'on attendait des manifestation de joie chez les gagnants et de la tristesse chez les perdants, l'espérance était plutôt du côté des perdants, les gagnants semblant plutôt dominés par la peur, l’envie du repli, la désespérance.  Analyse : La soirée électorale du 6 mai avait quelque chose d’inédit. Côté vainqueurs, alors que la victoire est large, on ne sent pas une liesse populaire. Le nombre de français devant le siège de l’UMP est limité et nettement inférieur à celui devant le siège du PS. Certes, cette... [Lire la suite]
Posté par Droite Moderne à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :