Les méthodes de la droite nationale utilisé et soutenues par l'UMP. Les révélations du Canard Enchaîné :


Le maire de Charvieu-Chavagneux, candidat à sa propre succession avec l'étiquette UMP, fervent soutien de Charles Million, n'a rien à envier à certains maires d'extrême droite :

  • Il détruit en 1989 avec une pelleteuse une salle de prières des musulmans ;
  • Il tente un référendum sur les quotas d'étrangers dans les HLM de la ville, réferendum annulé par le préfet ;
  • Il est condamné à 3 ans d'inéligibilité pour discrimination raciale en 2006 mais peut se représenté car il se pourvoit en cassation redevenant ainsi présumé innocent ;
  • Il y a des tracts anonymes avec "li frère de goche, y font bocou pour nous otres...", qui n'ont rien à envier à tintin au Congo ;
  • Il menace ces adversaires : "Il m'a prévenu de faire gaffe à mes gosses" rapporte un conseiller municipal communiste.

En plus, il s'enrichirait grâce à ses fonctions en achetant des terrains agricoles à 2€ qui sont par la suite déclarés constructibles et qu'il revend 160€, et il trouve cela normal : "Oui j'achète et je vends, quoi d'illégal ?", c'est sans doute cela l'impartialité façon Sarkozy. Définitivement, ce maire n'a vraiment rien à envier à ses collègues de l'extrême droite et l'UMP trouve cela parfaitement normal puisse qu'il lui a renouvelé son soutien.