23 février 2008

Neuilly et la famille Sarkozy

Faute de municipale, l’héritier et traite Jean Sarkozy, est présenté aux cantonales. Les faits :


"En plein accord avec Arnaud Teullé, qui souhaite se consacrer exclusivement à la campagne des élections municipales, j'ai décidé de me présenter aux suffrages des Neuilléens pour les élections cantonales de Neuilly-sud", a déclaré Jean Sarkozy.

Pour cette intronisation, le président n’a pas ménagé sa peine. Il a d’abord rencontré à deux reprises l’ancien dissident nouvellement candidat de l’UMP à Neuilly et s’est assuré que M. Fromentin ne mettrait nul obstacle à la candidature de son fils. De même il s’est aussi assuré auprès du nouveau dissident mais ancien candidat officiel, Arnaud Teullé, que ce dernier laisserait la voie libre à son fils. Tout risque d’un nouvel affrontement à Neuilly aurait été de trop et aurait mis à mal Nicolas Sarkozy lui-même étant écarté, Jean Sarkozy pouvait faire acte de candidature.

Patrick Devedjian, à son corps défendant, a été un pas plus loin que l’appel à la vigilance en dénonçant une dérive Monarchique Héréditaire. En effet, il a déclaré : "Jean Sarkozy a beaucoup de talent, mais il a 22 ans, son temps n’est pas venu. En république, les places s’acquièrent par le mérite, par le travail, pas par l’héritage." ; Mais il est à moitié pardonné car c’était avant l’annonce de la candidature de Jean Ier.

Morale de l’histoire "Travailler plus pour gagner plus" : faites ce que je dis pas ce que je fais !

Posté par Droite Moderne à 18:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Neuilly et la famille Sarkozy

Nouveau commentaire