08 février 2008

OGM : effet d'annonce et les faits

Après le coup médiatique sur la clause de sauvegarde sur le Mon 810, retour à la réalité avec la nouvelle loi votée par le Sénat. La planète écologiste dénonce l'enterrement du Grenelle. Comme pour les quotas de pêche, notre omniprésident n'est écologiste que quand ça lui rapporte des voix. Réactions :


les sénateurs reviennent littéralement à "enterrer l'esprit du Grenelle" de l'environnement, selon les mots de Cécile Duflot, secrétaire nationale du parti écologiste, qui estime que "c'est extrêmement déprimant".

Arnaud Apoteker, responsable de la campagne anti-OGM de Greenpeace, a dénoncé "une véritable catastrophe" qui "organise une contamination génétique de l'ensemble du territoire de l'agriculture française et de notre alimentation". Il critique également la création du "Haut Conseil des biotechnologies", venu remplacer la "Haute Autorité sur les organismes génétiquement modifiés", qui redonne, selon lui, une prééminence à la science dure sur la société civile.

Le projet de loi doit maintenant être examiné les 3 et 4 avril par les députés. En attendant, les écologistes entendent maintenir la pression. "Il faut vraiment que les députés comprennent que les citoyens ne veulent pas des OGM et que l'avenir de notre agriculture passe par la production de qualité, et qu'accepter les OGM avec aussi peu de restrictions et de précautions que c'est fait aujourd'hui va vraiment tuer l'avenir de l'agriculture française", lance Arnaud Apoteker.

Posté par Droite Moderne à 22:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur OGM : effet d'annonce et les faits

Nouveau commentaire