07 février 2008

Le scandale des franchises médicales continue

Martin Hirsch, un temps opposait aux franchises médicales, s’y était rallié à condition que soit instauré un « bouclier sanitaire ». Aujourd’hui, les franchises existent et le bouclier semble s’éloigner. Les faits :


Eric Woerth se déclare, dans Le Généraliste, "assez réservé" sur ce projet, "parce que le risque existe que l'on change la logique du système". "Il y a un travail à réaliser sur le 'reste à charge'", admet-il en référence à la partie des soins médicaux non remboursée par la Sécurité sociale ou les complémentaires. Pour autant, "notre société continue de prendre en charge une partie immense des traitements lourds. Quel Français peut dire qu'il a dû renoncer à des soins pour des raisons financières ? Cela n'existe guère", affirme-t-il, ajoutant que "les plus démunis bénéficient déjà de la CMU, les plus malades du régime de l'ALD (affection de longue durée)".

Manifestement, Monsieur Woerth ne sait pas ce que vivre dans la nécessité signifie !

Posté par Droite Moderne à 21:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Le scandale des franchises médicales continue

Nouveau commentaire