02 février 2008

La taille de Sarkozy et la presse

Quelle est la vraie taille de Nicolas Sarkozy. Secret d'état et manipulation de la presse.


Pour mesurer la taille de notre omniprésident il suffit de le mettre à côté de personnes dont on connaît la taille. Premier échantillon Carla Bruni. Dans toutes les photos publiées par la presse, Nicolas est plus grand que Carla.

h_9_ill_996349_ddd

h_9_ill_990445_sarkobruni2

h_9_ill_994589_sarko_bruni

Second échantillon G.W. Bush :

sarkozy_small

Ces photos laissent penser que Sarkozy mesure plus de 1,76 m, taille de Carla, et un peu moins de 1,83, taille de GW.

Hors, rien de tout cela, une photo plus ancienne montre que Nicolas est vraiment petit :

sarkozy_taille_small

Ce qui a fait dire au photographe Depardon pendant la campagne : "Sarkozy n'a qu'un handicap d'image : il est petit. Pour qu'une photo de lui soit bonne, il faut travailler baisser, essayer de le décrocher pour le grandir".

Que d'effort donc pour les photographes de presse pour nous le présenter sous un meilleur jour. Mais quelle taille fait-il ? Certain dise 1,68 m (le Journal du Dimanche), d'autre 1,62m. Autre hypothèse, la fonction grandit l'homme ou ...

sarkozybruniviagrawd6

Posté par Droite Moderne à 23:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur La taille de Sarkozy et la presse

    grandeur et décadence

    C'est comme la marmotte, tout est dans la queue.

    Posté par kasstoitpovcon, 08 juin 2009 à 22:22 | | Répondre
  • Sarko n'est pas à la hauteur

    Jacques Goguy.
    2, rue du Fief de la Croix.
    79330 St-Varent.
    Tél. 05 49 67 68 03.
    E mail. Jacques.goguy@aliceadsl.fr

    St-Varent le 22 février 2010.

    Monsieur Nicolas Sarkozy.
    Président de la République.
    Palais de l’Elysée.
    55, rue Faubourg St Honoré.
    75008 Paris.



    Objet : Nous sommes dans le pays de l’humiliation universelle.
    La France, le pays de la corruption, du vol, du crime, de l’arnaque, sous contrôle politique.
    Lettre en recommandé avec avis de réception.



    Monsieur le Président de la République, bananière française,

    Mes nombreux courriers en recommandé avec avis de réception, sont toujours sans réponse. Je vous informais de l’incompétence de la magistrature française, qui ne réprimande qu’une catégorie de justiciable, en particulier le pauvre sans défense. Les crapules de l’empire ont tous les droits ; victime de cette organisation délictuelle, je subis les excès de l’arbitraire, et les abus de méprisables individus ; des mortels. Ces fonctionnaires d’inquisition des irresponsables, qui utilisent des méthodes diaboliques pour dissuader les ayants droits à réparation.

    Ces fonctionnaires de la magistrature sont à l’image de nos politiques, des carriéristes incompétents qui ont ruiné la France pour leur usage égoïste, violant les droits des contribuables, trafics d’influence, jugement illégaux, ces malfaiteurs devraient être sous les verrous ; nous sommes dans une situation intolérable, inacceptable, injuste qui ne peut perdurer.

    Dépouillé de l’héritage de ma famille allemande par des individus sous protection politique, ces malfaiteurs, des prédateurs criminels, qui me droguaient à mon insu afin de m’asservir ; pratique crapuleuse utilisée par Suire ancien contrôleur général de la police à la retraite, son associé Guillot, ancien commandant de police, c’est un malade, un dégénéré, un simplet, un escroc.

    Pour réaliser cette spoliation, mon état civil a été falsifié. L’infidèle, le traître, président de chez Lafarge ciment au Japon Eric Goguy, a utilisé ce moyen abject pour me faire signer une renonciation. Ce goujat a hérité à ma place, distribué le fruit de la félonie avec ses complices. Ce monstre né d’une dégénérescence familiale, d’une mère de petite vertu, famille de pendard, des demeurés. La réussite sociale de cet individu est en rapport avec son œuvre destructrice. Ce n’est pas très glorieux pour ma personne.

    La France a une odeur fétide d’immondice ; de plus en plus insoutenable, une odeur qui émane d’une élite en phase terminale, dont l’idée générale est le profit, contre nature, la tolérance inacceptable du crime. Des faits ; le fils de Suire, commissaire divisionnaire a donné quatre balles à son épouse pour qu’elle se donne la mort, elle s’est tuée le 10 janvier 2005.

    Dans ce pays, vous avez la permission de droguer une victime pour la voler, de faire disparaître des preuves, de faire condamner la personne que vous dépouillez, de vous donner un titre, d’exercer des fonctions illégalement, de faire fermer des usines, de jeter les ouvriers à la rue, si vous êtes un soldat de la mafia en place, rien ne peut vous atteindre.

    L’homme est naturellement crédule, l’esprit humain croit tout ce qui se présente, spontanément, nous croyons. Le doute n’est qu’un état dérivé, difficile et instable. L'extravagance de nos dirigeants, les erreurs catastrophiques ; le manque d’honnêteté de l’État français ne peut permettre que des théories virtuelles, la France n’a jamais été aussi mal, les politiques sont aux service de leur porte-monnaie.

    Ce monde de dupes arrive à son terme, la justice ne gouverne plus les sentiments de conduite des hommes, l’harmonie n’est plus établie entre les individus et la société, ce manque de paix intérieure par l’accomplissement de ses devoirs, sont un rejet de la plénitude de vie, nous sommes dans un monde sans vertu, sans valeurs.

    Le peuple n’est pas inconscient de sa servitude, pour le présent il souffre en silence, c’est une mer d’huile, qu’une bourrasque soudaine pourrait entraîner en tragédie. Si tu ne peux aimer les hommes, c’est que tu n’es pas bon toi-même. « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l’on fasse à toi-même.

    Me rendre justice serait salutaire, pour votre repos et pour le mien.

    Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de mes honnêtes et respectueuses salutations.

    Jacques Goguy



    Pour plus d’informations sur Internet voir : affaire goguy

    Posté par jacques goguy, 23 février 2010 à 18:04 | | Répondre
  • thanks

    thanks

    Posté par louboutin boots, 26 mai 2010 à 03:04 | | Répondre
  • Le droit de voler les contribuables

    Mon courrier du 22 septembre 2010 est sans réponse.
    Je ne vous ai pas adressé ce courrier pour vous nuire (que vous soyez un papa blessé dans votre amour propre ; suite à la diffusion des exploits de votre fils ; je peux le comprendre). Par contre que les détestables, les monstrueux individus mentionnés dans ma lettre ci-dessous, ne soient pas inquiétés par vos services m’interpelle !
    Ou la douleur et la souffrance des victimes de ces crapules n’atteignent pas le Maître des lieux de la place Beauvau. Ressembler à cet homme Guillot, une fripouille, c’est insulter votre administration ; c’est mettre sous séquestre, abandonner mes justes réclamations.
    Vous cautionnez le crime de ces malfaiteurs ! Faire de la démagogie au peuple, c’est la doctrine des restrictions mentales, les théorèmes de la mécanique policière sont en panne de justice ; que la force, ajoutée, à une autre engendre une résultante de deux forces primitives, c’est une mêlé étrange qui entraîne notre pays à la ruine, en occultant le droit.
    Je vous demande à nouveau que justice me soit rendue, ou je suis en droit de penser que les policiers ont le droit de droguer les citoyens, pour les dépouiller de leur bien, les contribuables ne versent pas d'impôts à l’État, pour se faire plumer par des malfaiteurs en uniforme.
    Je vous demande si vous allez classer cette affaire sans suite… ?


    Jacques Goguy.
    2, rue du Fief de la Croix.
    79330 St-Varent.
    Tél. 05 49 67 68 03.
    E mail jacques.goguy@aliceadsl.fr

    St-Varent le 22 septembre 10.

    Monsieur Frédéric Péchenard.
    Hôtel Beauvau.
    75008 Paris.


    Lettre en recommandé avec avis de réception.
    Objet : des individus de votre administration sont impliqués dans une affaire de drogue, et d’escroquerie.
    Ci-joint le journal Top Alerte qui expose mon affaire. Documents mentionnées dans cette lettre.

    Monsieur le directeur général de la police nationale,

    Le monde des plaisirs, et des mauvais exemples, sont les dérives de notre civilisation qui entraine notre jeunesse dans un avenir incertain ; ces adolescents se grisent dans la drogue ou de l’alcool ; votre fils a fait cette expérience à 16 ans, c’est un peu précoce pour sa santé.

    Vous faire aimer de votre fils pour qu’il soit libre avec vous, et qu’il ne craigne point de vous laisser voir ces défauts ; il faut être indulgent, j’en conviens ; s’il ne se déguise pas devant vous ; la confiance et la sincérité leur sont plus utiles que l’autorité rigoureuse.

    Ce qui m’indispose dans cette affaire, c’est l’enquête que vous allez diligenter pour connaitre l’origine de la fuite de ce dossier. Les contribuables ne versent pas un salaire aux fonctionnaires de l’Etat pour des enquêtes personnelles ; que tous citoyens est en droit de connaitre, de plus le fils de monsieur tout le monde passait la nuit en salle de dégrisement.

    Le vendredi 17 octobre 2008 ; j’étais présent au colloque de Jean-Paul Garraud, à ce débat, je vous ai remis des documents concernant des membres de votre administration ; des voyous, un ancien contrôleur général de la police, et un commandant de police, Guillot une crapule qui manipule ses victimes à sa guise avec sa drogue de merde, afin de me dépouiller de l’héritage de mon père, ces truands se disent en service ; donc sous votre autorité, de plus ils se font appeler Maître, ces malfaiteurs ont un train de vie qui ne correspond pas à leur retraite.

    Ces crapules ne sont pas inquiétées par vos services, je vous demande donc s’ils sont sous votre protection. Il serait souhaitable, que ces gangsters soient punis comme ils le méritent, que l’argent qu’ils m’ont volé me soit restitué rapidement. C’est votre devoir, l’affaire est plus importante qu’un jeune scootériste qui circule en état d’ébriété, ce qui est moins bien c’est qu’il ait insulté vos agents, qui avaient troublé sa boison.

    Je vous demande donc, de tout mettre en œuvre pour que Guillot, cette fripouille soit embastillé rapidement, dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le directeur général de la police nationale, l’assurance de ma parfaite considération.

    Jacques Goguy.

    Posté par jacques goguy, 01 octobre 2010 à 15:53 | | Répondre
  • sarko true size

    1m55 il fait 1 m 55

    quoi que 1m20 les bras lever sa pourait etre la vérité lol

    Posté par ezrhl, 09 septembre 2011 à 06:06 | | Répondre
  • Taille de Sarkozy

    L'intelligence n'est pas fonction de la taille: Einstein et Napoleon etaient petits. On peut se vanter d'etre grand et etre tres con!

    Posté par Blaksarah, 06 janvier 2012 à 11:36 | | Répondre
Nouveau commentaire