Revirement à 180° de notre omniprésident sur son implication dans les municipales. Est-ce le résultat de la demande des élus qui ne voulaient pas de lui ou le rejet de plus en plus important qu’il suscite chez les français ?

Le chef de l'Etat s'est montré définitif: "Je n'ai pas à me mêler de la campagne municipale (…) Je ne veux pas me mêler du détail des municipales dans chacune des villes de France, ce n'est pas mon travail."

Oublié du coup l'engagement prôné lors de sa conférence de presse du 8 janvier: "Je m'engagerai à la place qui est celle du président de la République, le gouvernement s'engagera pour mobiliser notre électorat, (...) parce que le concept d'élection dépolitisée est absurde."

Un changement de cap que les élus de la majorité ont en tout cas accueilli avec soulagement. Juppé est sauvé !

h_9_ill_998863_08011310_municip_x1pa_web

Source : Pancho, Le Monde