La France montré du doigt à l’ONU pour les dérives racistes de notre omniprésident. Les faits :


Le rapporteur spécial de l'ONU sur le racisme, la discrimination raciale et la xénophobie, s'en est pris, mercredi 7 novembre, au président français, Nicolas Sarkozy, qu'il a accusé de s'être inscrit dans "une dynamique de légitimation du racisme". Dans le cadre d’une intervention sur "la recrudescence des phénomènes de racisme à travers le monde" et sur leur "banalisation politique", voire leur "légitimation démocratique".

Il a sévèrement critiqué le discours prononcé à Dakar le 2 juillet par M. Sarkozy. Dans cette allocution, le président français avait estimé que "le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'Histoire" et que "jamais il ne s'élance vers l'avenir".

sarkozyrecycleordurehw8

Ce discours illustre, selon lui "la recrudescence des phénomènes et des manifestations de racisme" et participe d'une "légitimation intellectuelle du racisme". "Dire devant des intellectuels africains qu'ils ne sont pas entrés dans l'histoire s'inspire des écrits racistes des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles".

Source Le Monde, 09.11.07

Voir aussi :