En faisant un cadeau à ses amis patron de l'audiovisuel, Nicolas Sarkozy veut renforcer son contrôle sur les médias et met une nouvelle fois à mal l'impartialité.


La ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel a annoncé le lancement de chantiers en vue d'une réforme globale de l'audiovisuel. Dans sa lettre de mission à la ministre, le chef de l'Etat avait formulé cet été le souhait d'une "remise à plat" de la législation qui tienne compte de la "nouvelle donne du marché" et permette "l'émergence de grands groupes de communication audiovisuelle français de premier plan". Les objectifs :

  • Supprimer les seuils anti concentration qui limitent à 49% la part d’un actionnaire dans une chaîne de télévision ;
  • Permettre le rapprochement producteurs et diffuseurs ;
  • Revoir la réglementation sur la publicité afin d’augmenter les recettes des chaînes.

La perspective de cette  réforme de l'audiovisuel dope les actions des chaînes et bénéficie aux amis de Sarkozy (Bouygues et Frère) qui en sont les propriétaires.

Inversement, France Télévision, soupçonné d’être un repère de dangereux gauchistes incontrôlables, s’est vu refuser une augmentation de la redevance par le gouvernement, augmentation pourtant proposée et votée par les députés  de la majorité.

Ce faisant Sarkozy accroît son contrôle sur les médias en faisant des cadeaux à ses amis !