23 septembre 2007

Liberté d’expression : iconoclastes et anticonformistes ne sont plus les biens venus

A l’occasion du décès de Jacques Martin, un des pionniers du genre avec Pierre Desproges, nul n’a pensé comparer cette époque à ce que nous avons aujourd’hui sur le petit écran ; dommage ou simple démonstration par les faits. Seule résiste une minorité comme le Canard Enchaîné, @rrêt sur images qui est maintenant sur internet.

Lorsque l’on écoute les médias il n’y a que des louanges pour notre président, notre omniprésident : « Sarkozy accélère », il part « En guerre contre le racket », de « Bomber le torse en Corse », veut « Monter au front contre l’Alzheimer », il « Reprend l’offensive économique », il veut « Une rentrée tambour battant », il « Mobilise contre l’insécurité », il est « Dans le feu de l’action », « Court toujours », se « Jette dans l’arène »… Cette communication rappelle celle de l’Italie du Duce pendant la guerre (Voir le livre de Umberto Eco « La mystérieuse Flamme de la reine Loana ») et sent la propagande.

Quand Laurent Ruquier, un des successeurs de cette race des iconoclastes, veut rendre hommage à l’un de ses maîtres en reprenant un auto-entretient de de J. Martin « Quelle est la dernière personne que tu aies eu envie de tuer ? Le maire de Neuilly » la production de France 2 a eu peur et l’extrait pas diffuser. On comprend la direction de la chaîne qui avait été « menacé » par le candidat Sarkozy. Mais cela démontre que nous sommes passé de l’anticonformisme à l’auto-censure !

Posté par Droite Moderne à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Liberté d’expression : iconoclastes et anticonformistes ne sont plus les biens venus

Nouveau commentaire