Je veux permettre à chaque ménage d’être propriétaire parce que la propriété est le rêve de chacun d’entre nous. L’analyse détaillée des propositions de Nicolas Sarkozy montre qu’il défend plus les propriétaires actuels, les promoteurs que les Français qui souhaite acquérir un bien ! Analyse :


Le problème de l’immobilier est plus un problème d’offre que de demande, aussi toute mesure qui augmente la demande a pour effet principal l’augmentation des prix favorisant ainsi les propriétaires et les promoteurs, sans grand bénéfice pour les primo accédants.

 

Les études sur l’immobilier montre que la France manque de plus de 700 000 logements. Nous sommes donc dans une situation ou l’offre est très inférieure à la demande, d’où les augmentations des prix ces dernières années. Le principe des marchés à l’équilibre font que lorsque l’on est loin du point d’équilibre offre-demande toute augmentation de la demande se traduit par une augmentation des prix et profite aux vendeurs et pas aux acheteurs comme l’évolution des prix de l’immobilier sur les dix dernières années l’illustre.

 

Que nous propose Nicolas Sarkozy ?

  • Déduction des intérêts de l’emprunt de l’impôt ou aide de l’état pour emprunter pour ceux qui ne payent pas d’impôt. Cette mesure va stimuler la demande et non l’offre. La baisse des taux d’intérêt ces dix dernières années a montré la baisse du coût de l’emprunt permettait aux Français de s’endetter sur plus longtemps mais ne changeait rien aux problèmes car l’une des raisons de l’augmentation des prix est justement le coût historiquement bas des emprunts. Pareil avec l’emprunt à taux 0 : toujours plus de la même chose produit toujours plus le même effet ; un coût de l'emprunt toujours plus bas c'est un prix de l'immobilier toujours plus haut.
  • Suppression des droits de succession pour 95% des Français. L’héritage est connu comme l’une des causes du manque d’offre car les biens hérités ne sont que rarement sur le marché. Le phénomène est amplifié car, les personnes qui héritent d’un bien n’en connaissent pas la valeur réelle et gardent des biens improductifs privant le marché de cette offre. toujours moins de droits de succession, c’est encore moins d’offre et des prix toujours plus chers.
  • Bouclier fiscal à 50% y compris CSR et RDS. Cette mesure favorise préférentiellement les propriétaires de biens non productifs comme un pied à terre en ville, une résidence secondaire… Ainsi, au lieu de pénaliser les personnes qui réduisent l’offre cette proposition va encourager ce type de comportement. Toujours moins d’ISF c’est encore moins d’offre et des prix toujours plus chers.

C’est trois mesures contribueront à plus de demandes, moins d’offres, des prix plus élevé et des propriétaires toujours plus favorisés toujours moins pour celui qui vit de son travail. Elles vont donc à l’encontre de l’objectif affiché, permettre à chaque ménage d’être propriétaire. Elles sont donc anti-économique et anti-social. Est-ce par incompétence ou est-ce volontaire afin que les possédants soient encore plus riches ? Chacun choisira la raison mais le résultat sera le même les Français auront au mieux toujours autant de mal à devenir propriétaire, voire plus de mal.